FAQ

  • Contacter mon assureur pour lui faire part de la situation
  • Je dois mettre tout en œuvre pour limiter les dommages
  • Faire intervenir une entreprise pour pomper ou le faire en interne si j’ai le matériel. (mon assureur prendra en charge la main d’oeuvre)
  • Etablir un devis pour la remise en état si besoin
  • Trouver l’origine de ce refoulement pour éviter que cela se reproduise.
C’est la garantie perte de marchandises en chambre froide qui intervient sur la prise en charge des denrées périssables mais également sur la prise en charge des mesures de sauvetage misent en place pour limiter la perte.
Elle permet de prendre en charge les dommages causés par l’eau dans votre établissement sachant que les réparations restent à la charge de l’occupant.
Je dois prendre des photos des dommages, vérifier si les caméras sur le parking ont filmé la scène. J’adresse ma déclaration à mon assureur avec les coordonnées du tiers. On attend ensuite le recours de l’assureur du tiers.
  • En fonction des blessures il faut contacter les secours
  • Prendre des photos du lieu de la chute.
  • Avoir des témoignages sur l’origine de la chute.
  • Prendre des nouvelles de la personne.
  • Prendre des photos
  • Mettre en sécurité de la vitrine pour les clients
  • Adresser la déclaration à mon assureur
  • Demander un devis de remise en état
Si vous exploitez la totalité des murs vous pouvez demander à votre assureur d’intégrer dans votre contrat d’exploitation l’assurance pour le compte du propriétaire. Il faudra également préciser cette notion dans votre bail.
Si le vent a soufflé à plus de 100km/h, l’assureur prendra en charge les dommages à la toiture ainsi que la remise en état du plafond. En fonction de l’état d’usure de la toiture et du plafond l’expert pourra préciser d’une vétusté.
On appelle cela une garantie tout sauf car elle couvre tout ce qui n’est pas exclu. C’est une garantie qui permet de prendre un évènement accidentel autres que ceux visés aux garanties multirisques (tel que dégâts des eaux, incendie..).
Perte totale : La perte totale de la valeur vénale du fond de commerce résulte de la double impossibilité absolue et définitive pour l’assuré :
  • de se réinstaller dans les locaux d’origine,
  • de transférer son fond dans un autre lieu, sans perdre la totalité de sa clientèle
  Perte partielle : La perte partielle correspond à la dépréciation définitive du fond résultant après sinistre :
  • soit d’une diminution définitive et permanente de la clientèle causée par l’interruption de l’exploitation,
  • soit de la diminution de la surface commerciale exploitable des locaux,
  • soit du transfert du fonds dans un autre lieu,
  • soit de l’augmentation définitive et permanente des charges consécutives au sinistre.